Muskel und Wadenkrämpfe

Du magnésium en cas de crampes

La crampe musculaire est un signe possible de carence en magnésium. Cliquez ici pour en savoir plus.

Crampes aux mollets et magnésium

Les crampes aux mollets ne sont pas que pénibles, elles sont également très douloureuses. Elles perturbent souvent nos nuits ou surviennent dans les premières heures de la matinée.

Les crampes aux mollets sont des symptômes typiques d’une carence aiguë en magnésium. L’apparition de tels symptômes a tendance à augmenter avec l’âge. Cela est dû au fait que les personnes âgées mangent trop peu et que leur masse musculaire diminue en continu. Or les crampes aux mollets affectent également les sportifs. Notamment les sportifs d’endurance perdent beaucoup plus de magnésium pendant la transpiration, ce qui peut entraver la performance sportive dans une large mesure.

 

Crampes musculaires et magnésium

Le fait que les muscles se contractent douloureusement est souvent un signe de carence en magnésium. Le magnésium peut donc aider à soulager efficacement l’inconfort dû aux crampes musculaires. Il n’est pas nécessaire de se préoccuper d’un surdosage si l’activité rénale fonctionne sans entrave puisque le surplus de magnésium est évacué sans problème par les reins dans les urines.

Du magnésium en cas de crampes

Un apport suffisant en minéraux, notamment en magnésium, est important pour le bon fonctionnement de la transmission des stimuli entre les cellules nerveuses. Les crampes occasionnées par une carence en magnésium peuvent donc le plus souvent être traitées grâce à un apport suffisant en magnésium.

Prise régulière de magnésium contre les crampes aux mollets

La prise régulière et fortement dosée de magnésium permet de compenser efficacement une carence. Il est important à cet égard que la  prise se fasse sur une période prolongée avec un dosage suffisant. Le magnésium peut également être absorbé au moyen d’une administration de longue durée ou d’une cure (au moins pendant 4-6 semaines).

Procédure probante à adopter en cas de crampes aux mollets

La cause des crampes aux mollets et des contractions musculaires est souvent une carence aiguë en magnésium. L’administration de magnésium est donc indiquée pour compenser cette carence. Le composant efficace de même que le dosage adéquat déterminent à ce titre le bon résultat de la prise.

On lit souvent qu’il est recouru à d’autres substances dans le traitement de crampes aux mollets. Ces substances ne traitent cependant que les symptômes, et non les causes des crampes. Leur prise est aussi souvent liée à des effets secondaires importants (p. ex. réactions allergiques, difficultés respiratoires, modifications dans le bilan sanguin, troubles de la fonction hépatique). C’est la raison pour laquelle ces substances ne devraient être prises que sur une courte durée (env. 14 jours). Les crampes aux mollets ont toutefois tendance à récidiver. A titre d’exemple, le principe actif qu’est le sulfate de quinine ne doit pas être utilisé dans le traitement des crampes aux mollets selon l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA).

Un traitement par le magnésium, p. ex. avec du citrate de magnésium absorbable par l’organisme, prend le mal à la racine et convient tout à fait pour une prise sur une longue durée, sans effets secondaires notoires. La prise de magnésium permet de remédier à la cause essentielle de crampes aux mollets, à savoir la carence en magnésium, et non de traiter uniquement les symptômes sur le court terme.

Info complémentaire: 

Si des crampes musculaires devaient apparaître en dépit de la prise de magnésium, vous devez consulter un médecin pour en sonder les causes, notamment si d’autres symptômes tels qu’une sensation d’engourdissement, de fourmillement ou de faiblesse musculaire s’ajoutent au tableau.

Conseil: En cas de crampes aux mollets nocturnes, il est recommandé de prendre du magnésium le soir avant d’aller au lit.

Crampes musculaires et aux mollets: Causes

Médicaments

  • Diurétiques
  • Antisécrétoires gastriques (inhibiteurs de la pompe à protons, IPP)

Situations de la vie

Wadenkrämpfe